Lecture : Jared Taylor – “Si nous ne faisons rien”

Lecture : Jared Taylor – “Si nous ne faisons rien”

Les éditions Alba Leone viennent de publier en français Si nous ne faisons rien : un recueil de textes écrit par Jared Taylor sur une période de 25 ans.

L'idéologue américain, célèbre pour sa défense de la cause identitaire, y parle ouvertement d'immigration, de multiculturalisme et surtout du regard que les peuples blancs portent sur les autres ainsi que sur eux-mêmes. Nos abonnés se souviendront en particulier de sa vidéo d'anthologie face à une journaliste.

Une Bonne Droite s'est procuré son livre et, hormis une traduction française pas toujours optimale, nous avons été plus que convaincus par cette lecture. On vous le recommande donc chaudement !

Mais avant d'aller plus en détail dans notre critique, nous avons voulu savoir ce que des personnes moins au fait des enjeux civilisationnels pouvaient penser de l'ouvrage.


C'est pourquoi nous avons fait lire Si nous ne faisons rien à un panel représentatif de la population française, pris totalement au hasard.

Ont-ils été surpris, intrigués, choqués ?

Voici leurs impressions :

 

Emmanuel M., 45 ans, intérimaire.

« En parcourant la table des matières, un chapitre intitulé “L'Afrique chez nous” m'a tout de suite émoustillé. Mais, déception ! Le comportement de ceux au corps d'ébène, loin d'y être magnifiés comme je m'y attendais, y est au contraire décrit dans des détails qui m'ont donné envie de décommander mon rendez-vous de samedi soir.
Parce qu'à en croire ce qu'il s'est réellement passé durant l'ouragan Katrina, les Européens et les Africains auraient des comportements antagonistes en cas de chaos urbain. C'est inquiétant… Il faudrait peut-être que j'en parle à Gérald… »


Marlène S., 40 ans, érotomane.

« Ouais tu vois, j'avais trop peur que ce bouquin soit vachement intello pour moi mais finalement j'ai quasi tout compris, même les machins scientifiques ! J'ai appris des trucs sur l'ADN et le QI, sur la culpabilité blanche (bizarre, moi j'ai jamais eu honte de rien), sur le rôle des gènes dans la stabilité des sociétés humaines, et tout et tout !
Je n'avais pas carburé comme ça depuis le collège, c'est ouf mais c'est cool ! »


Jean-Luc M., 72 ans, Leader Price Maximo.

« Vous m'emmerdez avec vos conneries ! J'avais un plan de carrière tout tracé et ce livre me fait douter ! C'est à cause des 333 pages d'arguments : impossible après les avoir lues de penser à un monde égalitariste et sans frontières sans trouver l'idée absurde. J'en viens à rire de mes propres discours !
Du coup, je fais quoi, moi, maintenant ? Je milite pour une société harmonieuse, donc sans immigration ? Je vais vraiment passer pour un con ! »


Mathilde P., 34 ans, poissonnière halal.

« Ce livre a été une révélation ! Les passages consacrés au double discours de la gauche m'ont ouvert les yeux sur l'hypocrisie de mes collègues.
Comme l'explique Jared Taylor, ces gens prônent le vivre-ensemble mais mettent leurs enfants dans le privé. Ils vantent la diversité mais déménagent dans des régions encore plus blanches.
Le plus dingue, c'est qu'ils sont capables de dire une chose et de faire l'inverse, sans même sans rendre compte ! Bon, je vous laisse : mes enfants vont bientôt rentrer de l'École alsacienne. »


Édouard P., 52 ans, ex-nain de jardin.

« Un chapitre est consacré aux cucks américains, ces Républicains restés sur une ligne assimilationniste. Je ne sais pas pourquoi mais je me suis senti visé. Malaise. »

 

 

 


Sandrine R., 51 ans, one-woman-show.

« Ça m'embête de reconnaître qu'un homme non déconstruit a raison, mais je dois admettre que Jared Taylor marque des points lorsqu'il s'inquiète des conséquences du Grand Remplacement pour la cause écologiste.
Pour le paraphraser : seuls les Blancs ont montré un véritable intérêt pour l'environnement. Ce sont eux qui accourent pour nourrir la planète, sauver la couche d'ozone, lutter contre le réchauffement climatique, étendre la démocratie, libérer les femmes…
À se demander ce que foutent les autres ! »


Us*l., 37 ans, bourgeois contrarié.

« J'ai consacré ma vie à lutter pour l'émancipation des minorités opprimées : les Orcs de World of Warcraft, le peuple champignon dans Mario Galaxy ou les Palestiniens. Mais Si nous ne faisons rien m'a fait comprendre que le véritable combat était civilisationnel et que la mienne, de civilisation, était belle et unique.
Problème : moi qui me suis longtemps réfugié dans la médiocrité et la laideur, je vais devoir arrêter de culpabiliser et retrouver la fierté de mes ancêtres.
Pas facile… mais si j'ai pu finir Dark Souls, je peux relever ce nouveau défi. »


En conclusion

Plus sérieusement, vous l'aurez compris : Si nous ne faisons rien est un livre percutant et riche d'arguments pour mener la bataille idéologique.

Dans les 37 textes qui le composent (on peut les picorer dans n'importe quel ordre), on trouvera des réflexions sur : 

  • la viabilité des sociétés multiethniques, 
  • le principe d'altruisme pathologique (passionnant), 
  • les conséquences inattendues de la mixité scolaire forcée, 
  • le sort terrifiant qui attend les hommes blancs en prison, 
  • le point commun entre un gauchiste et un membre du Ku Klux Klan, 
  • pourquoi Anthony Trollope est l'écrivain le plus européen de tous les temps, 
  • les insupportables ressemblances entre l'état de droit français et américain, 
  • la découverte surprenante (et un peu raciste) de Che Guevara en Afrique,
  • l'inévitable destin des centres-villes lorsqu'un certain seuil est dépassé (devinez lequel),
  • pourquoi les sports professionnels sont une mascarade, 
  • les Noirs parfois moins matrixés que les gauchistes,
  • l'importance de vivre une agression pour mieux vivre la suivante,
    etc., etc.

Bref, Si nous ne faisons rien est un condensé de 25 ans de l'engagement identitaire de Jared Taylor. Que vous soyez un militant confirmé ou un néophyte que le politiquement incorrect n'effraie pas, vous y trouverez forcément quelque chose d'intéressant.

Et s'il ne fallait retenir qu'une seule phrase, qui résume à merveille les enjeux de notre temps :

 « Les Blancs bâtissent des sociétés prospères
dans lesquelles les non-Blancs souhaitent s'installer. »
 

 

Si nous ne faisons rien est disponible sur cette page :
https://danielconversano.com/product/si-nous-ne-faisons-rien-jared-taylor


Note 1 : Nicolas Faure et Daniel Conversano ont discuté du livre dans l'émission Sunrise du 19 septembre :

Note 2 : Les textes de Jared Taylor sont également disponibles, en anglais, sur le site American Renaissance.

Retour au blog

3 commentaires

ou dois je commander le livre “si nous ne faisons rie” ??

MANIACI PATRICK

excellent , mdr !

eric

bonjour >>> quelle marche à suivre pour commander l’ouvrage .. sachant que ne règle que par chèque … merci

MANIACI PATRICK

Laisser un commentaire

  • Témoignage : j'ai retracé mon arbre généalogique

    Témoignage : j'ai retracé mon arbre généalogique

    Noé s'est lancé dans la grande aventure de son arbre généalogique. Entre archives poussiéreuses et récits ancestraux, il nous raconte comment il est devenu l'archiviste de sa famille.

    Témoignage : j'ai retracé mon arbre généalogique

    Noé s'est lancé dans la grande aventure de son arbre généalogique. Entre archives poussiéreuses et récits ancestraux, il nous raconte comment il est devenu l'archiviste de sa famille.

  • Combien d'immigrés en France ?

    Combien d'immigrés en France ?

    Comment l'immigration change-t-elle la composition de la population française ? Toutes les réponses en 12 infographies chocs.

    2 commentaires

    Combien d'immigrés en France ?

    Comment l'immigration change-t-elle la composition de la population française ? Toutes les réponses en 12 infographies chocs.

    2 commentaires
  • Comment Academia Christiana a changé ma vie

    Comment Academia Christiana a changé ma vie

    Lorsque Servane est entrée dans le monde d'Academia Christiana, elle se doutait que l'expérience serait formatrice… mais ne se doutait pas que sa vie changerait pour toujours. Elle nous raconte...

    2 commentaires

    Comment Academia Christiana a changé ma vie

    Lorsque Servane est entrée dans le monde d'Academia Christiana, elle se doutait que l'expérience serait formatrice… mais ne se doutait pas que sa vie changerait pour toujours. Elle nous raconte...

    2 commentaires
  • Musique classique : par où commencer ?

    Musique classique : par où commencer ?

    Plongez-vous dans le plus somptueux de nos héritages musicaux. La musique classique s'étend sur plusieurs siècles, chacun marqué par des styles distincts. Derrière ce nom générique se cache un univers...

    Musique classique : par où commencer ?

    Plongez-vous dans le plus somptueux de nos héritages musicaux. La musique classique s'étend sur plusieurs siècles, chacun marqué par des styles distincts. Derrière ce nom générique se cache un univers...

1 de 4

Si vous souhaitez nous soutenir :

1 de 12